A propos de moi

J’ai exercé pendant une dizaine d’années en tant qu’inspecteur du travail dans plusieurs régions. Petit grain de sable au service d’une tâche essentielle, parmi les 2300 agents de contrôle que compte l’inspection du travail en France. 

Ce furent de belles années, riches humainement et intellectuellement.

J’ai cependant souhaité évoluer tout en continuant à pratiquer le droit du travail. Développer mes compétences dans un cadre différent — et progresser, encore et toujours.

Je suis donc devenu avocat au Barreau de Strasbourg:) Avec, bien sûr, le droit du travail comme matière de prédilection.

Pour en savoir plus, je vous invite à vous rendre sur le site de mon cabinet: http://www.ms-avocats-strasbourg.com/

Vous pouvez m’écrire à cette adresse: stehly.avocat@gmail.com

 

 

 

Publicités

12 réflexions à propos de “ A propos de moi ”

  1. Bravo pour ce blog, tres lisible !

  2. Blog remarquable
    Très ancienne inspectrice du travail (1967 1971), je suis ravie de retrouver une parole de terrain, qui donne des informations concrètes sur l’application du droit du travail.
    A cet égard, je voudrais savoir ce que vous pensez de ces débats sur la compétitivité qui semblent vouloir dire qu’il faut carrément supprimer une grande partie du droit du travail.
    Je sais que vous êtes tenus a une obligation de réserve mais je pense que ce serait bien d’entendre plus le Corps de l’IT s’exprimer plus.
    Votre blog est un excellent outil
    Regine Dhoquois Cohen
    Blog chez Harmatheque (world press) a ce nom

    • thotmania a dit:

      Merci beaucoup pour votre commentaire qui me fait vraiment plaisir: ce blog me demande de réels efforts et j’avoue que j’aimerais bien le mettre à jour plus souvent si j’avais plus de temps et d’énergie ! Les sujets ne manquent pas; l’accent mis sur la compétitivité au détriment de la protection des salariés en est un. Je suis également tenté d’écrire sur la réforme de l’inspection du travail, mais cela me semble — malheureusement — encore plus difficilement compatible avec l’obligation de réserve… Reste que je suis tout à fait d’accord avec votre constat: l’inspection du travail n’est pas suffisamment présente dans l’espace public !

    • taoufik a dit:

      Bonjour, je partage votre avis sur ce blog. Je suis syndicaliste et responsable technique.
      Si je peux me permettre une remarque sur la compétitivité et le lien avec le code du travail.
      Certains pensent que pour être compétitifs il faut alléger le code du travail et plus généralement la réglementation et les normes (environnementales par exemple), le tout étant vu comme une contrainte.
      Pour le vivre au quotidien, je pense qu’ils se trompent lourdement.
      En effet ce qu’ils prennent pour de la contrainte, je le prend pour de la rigueur.
      Les entreprises les plus compétitif aujourd’hui, sont les entreprises qui sont les plus rigoureuses dans leurs procédures et qui ont le soucis du bien être de leurs salariés!
      Si on prend l’exemple d’un pays qui n’est pas réputé pour sa protection des salariés, les USA:Une entreprise comme Google a développé des outils de bien être pour ses salariés qui font envie à bien des salariés en France, alors que rien n’oblige légalement Google à mettre en place ces outils de bien être.
      Réfléchissez sur ce que je viens d’écrire et vous verrez qu’il y a plein d’exemple autour de nous.
      Je me bats chaque jour avec mon employeur pour lui expliquer que le bien être des salariés , l’application du droits et des normes ne peut être que vertueux pour l’entreprise, les salariés et la société dans son ensemble , voir la planète lorsque l’on parle de norme environnementale.
      Encore une fois bravo pour votre blog.

  3. PROPOS Evelyne a dit:

    Merci pour toutes les informations et conseils que vous nous livrez, un gigantesque travail qui nous est bien utile.

  4. Bonjour, cela fait du bien de voir un professionnel porter un regard critique sur son métier et le droit du travail français. Bonne continuation !

  5. Hans a dit:

    Bonjour, je travaille dans un entreprise qui vient d être contrôlée et j ai besoin de conseils..
    Voila , moi et certains de mes collègues effectuons chaque semaine entre 44 et 45 h déclarées et rémunérées.
    Bien sur la personne de l inspection du travail nous a signalé que nos horaires étaient bien trop importants.(contingent d heures sup. Largement dépassé).
    Maintenant se pose un problème, nous « acceptons » ces heures afin de percevoir un salaire tout juste descend, que va t il se passer pour nous ? Un retour a 35 ou 39 h pour un salaire de misère ?
    Autre question , visiblement sur les heures en dehors du contingent nous devrions récupérer 50% de ces heures en repos, ce qui n est pas le cas…allons nous récupérer ces heures ?
    Je vous avoue que ce contrôle bien que normale me pose problème ( en cours d achat 1er bien immobilier) et mes collègues s inquiète eux aussi de perdre 20% de leurs salaires…

    Merci bcp.

  6. Bravo pour ce blog.
    Je me lance dans la même démarche. Notre droit du travail peut certes paraître une nébuleuse, mais il peut également être une force pour la performance et le bien être.Je vais tenter d’en démontrer l »efficacité au travers de mes articles. La connaissance partagée, la communication sincère sur les problématiques RH et enjeux économiques, donc d’emploi me paraissent VITAL.Le dialogue social ( interne et externe avec vous en autre 🙂 par la recherche d’intérêts communs permet la réussite de tous

  7. jean a dit:

    bonjour,
    je suis ouvrier en belgique. je me pose des questions; est-ce qu’un inspecteur du travail interroge les ouvrier d’une entreprise et est-ce qu’il décide si vêtements de travail sont adapté ou pas au travail?
    merci de votre réponse.

  8. Isabelle a dit:

    Je vous souhaite une belle et longue nouvelle route dans votre profession d’avocat ! Je suis certaine que vous saurez défendre, avec rigueur et sincérité, vos clients.
    J’espère que ce blog continuera malgré tout !

  9. Dominique a dit:

    Dommage pour l’éloignement géographique (je suis en Auvergne), sinon j’aurai assurément tout fait pour vous avoir comme avocat concernant l’affaire prud’homale qui m’occupe. J’ai en effet été viré d’une TPE sous couvert de licenciement économique du fait de « difficultés économiques créées artificiellement » par mon ex-employeur (« légèreté blâmable de l’employeur » dirons-nous plutôt avant l’ère « loi El Khomri »), comme vous le décrivait si bien dans un de vos articles. J’aurai été curieux de pouvoir confronter votre analyse à celle de mon avocat actuel qui ne me donne pas l’impression d’être aussi rigoureux que vous, ni l’inspection du travail locale d’ailleurs, malheureusement pour moi ! Mais quoi qu’il en soit, merci pour ce blog instructif !

  10. Pierre a dit:

    Bravo pour ce blog très intéressant
    journaliste, je suis confronté à un harcèlement moral depuis quelques années. J’ai cru tenir le coup et me suis effondré. Après un an d’arrêt j’ai cru aussi que les choses avaient changé dans mon travail, il n’en est rien.
    A tous ceux qui liront ces lignes, un conseil:en cas de harcèlement n’attendez pas, allez à l’inspection du travail et portez plainte.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s