Mots-clefs

, , , , , , ,

chouette-de-ouralD’une pierre deux coups : le titre indique le thème de ce blog et exprime, en même temps, tout ce qu’il faut savoir sur son auteur .

Rappelons-le, même s’il est un peu long : « Blog d’un inspecteur du travail   : expériences professionnelles et réflexions autour du droit du travail».

Cela signifie que je fais partie des 2200 et quelques agents de contrôle que compte l’inspection du travail en France.

Surtout, ça veut dire que je m’exprime ici à titre purement personnel. Je ne suis le porte-parole d’aucune école de pensée, d’aucun groupe ou organisation. Je ne parle pas au nom de l’administration. J’ai roulé ma bosse à droite et à gauche. J’ai accumulé des expériences. Hélas, les efforts des agents de contrôle pour faire appliquer la réglementation sociale ne trouvent pas beaucoup d’écho à l’extérieur. La déperdition est énorme entre nos actions et la façon dont l’inspection du travail est perçue. Les syndicats nous observent depuis le champ de ruines de leurs divisions et de leur manque de représentativité. Les salariés viennent voir un gendarme et repartent  avec l’adresse du conseil de prud’hommes. Pour les employeurs, on en fera toujours trop. Si bien qu’au final, on n’en finit pas de naviguer dans le même cercle clos, entre la réalité sociale et notre tour d’ivoire administrative qui étouffe nos aspirations, nos témoignages et nos débats, parfois byzantins il est vrai.

Je suis ici pour partager des expériences et des réflexions. Pour informer aussi. Le tout, dans le respect du devoir de réserve et de discrétion professionnelle : tout ce qui permettrait d’identifier tel ou tel acteur sera systématiquement modifié ou omis. Ne fuyez pas !  Discrétion n’est pas synonyme de langue de bois. L’anonymat de la toile est le corollaire de ma liberté d’expression.

Publicités